52 rue Charles Michels 93200 Saint-Denis
09 86 47 27 86
info@iqraparis.fr

Cités millénaires à l’Institut du monde arabe

Cours d'arabe à Saint-Denis (93)

Affiche de l'expo Cités millénaires

L’Exposition Cités millénaires : un voyage virtuel de Palmyre à Mossoul

Du 10 octobre 2018 au 10 février 2019, l’Institut du monde arabe vous propose de découvrir ou redécouvrir de manière virtuelle le patrimoine de quatre villes historiques : Mossoul, Alep, Leptis Magna et Palmyre. L’exposition Cités millénaires est ouverte du mardi au vendredi de 10h à 18h, le samedi et le dimanche de 10h à 19h.

Mossoul المَوصِل

La ville de Mossoul est traversée par un large fleuve, le Tigre نهر دَجلة , qui lui a permis de se développer à partir du VIème siècle. Au VIIème siècle, elle est conquise par les Arabes et se distingue par sa grande diversité : chrétiens, musulmans, juifs et yézidis y cohabitent. La population chrétienne a beaucoup diminué suite à l’invasion de l’Irak par les Américains en 2003 et la population juive a progressivement disparu de la ville durant le XXème siècle avec la création d’Israël.

Sur la rive Est du Tigre se trouve la ville historique de Ninive نَينَوى. Elle abritait le mausolée du prophète Younes يُونِس ou Jonas, qui a donné son nom à la dixième sourate du Coran. La mosquée et le mausolée de Younes ont été détruits en 2014. Le symbole de la ville de Mossoul est la mosquée Al-Nouri جامع النوري, qui a été détruite en juin 2017.

Alep حَلَب

La citadelle d'Alep

Considérée comme la plus vieille ville du monde toujours existante, Alep a été dirigée par les Romains et les Byzantins avant la conquête arabe. Le minaret de la grande mosquée des Omeyades الجامع الأموي الكبير, construite au VIIIème siècle, s’est effondré en 2013. Heureusement, la citadelle a été relativement épargnée par le récent conflit.

La ville d’Alep s’est rendue célèbre par ses souks anciens, qui ont été ravagés par un incendie ou se sont entièrement effondrés pendant la guerre. Seront-ils reconstruits à l’identique ou remplacés par des marchés modernes ?

Leptis Magna

Cette cité a été qualifiée de « Rome de l’Afrique » par les Romains eux-mêmes. Suite à l’intervention militaire occidentale en Libye ليبيا, les statues et éléments de décor précieux ont été placés dans les musées de Leptis et de Tripoli afin d’éviter les pillages, puis le site a été placé en 2016 sur la liste du patrimoine mondial en péril par l’UNESCO.

Palmyre تَدمُر

La cité antique de Palmyre est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1980 mais le site est menacé depuis 2013. Elle a connut son apogée au IIIème siècle avec le règne de la mythique Zénobie زنوبيا.

Y aller ou pas ?

Les expositions à l’Institut du monde arabe manquent souvent d’explications en langue arabe mais Cités Millénaires va encore plus loin : la langue arabe est totalement absente de l’exposition, comme si les villes présentées n’avaient aucun lien avec le monde arabe. Même les titres n’ont pas été traduits. Economies budgétaires ? Pourtant le tarif d’entrée est de 12 euros, pour une exposition bien courte, qui ne comporte que trois salles. Il vous faudra patienter plus d’une heure si vous voulez visiter un site en réalité virtuelle : seuls trois casques sont mis à la disposition des visiteurs. Enfin, on peut se poser des questions sur les réelles intentions des commissaires de l’exposition : prompts à mettre en évidence les dommages causés par les « djihadistes » dans les quatre cités choisies, ils ne disent pas un mot sur les dégâts causés par interventions militaires directes et indirectes occidentales.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *